Refuges & lacs

VoilĂ  maintenant 2 semaines que je me balade en Suède. Au mĂŞme titre que le Danemark, la Suède regorge de petits coins paradisiaques; des petits lacs aux abords desquels se trouve gĂ©nĂ©ralement un petit refuge. C’est un rĂ©el plaisir de piquer une tĂŞte après une journĂ©e passĂ©e Ă  monter, descendre. L’eau est particulièrement chaude et peut atteindre comme aujourd’hui 23 degrĂ©s.

J’aime dormir dans les refuges car je suis protĂ©gĂ© du vent et de la pluie. MĂŞme si ma tente est Ă©tanche (et sa rĂ©sistance Ă  l’eau a Ă©tĂ© mise Ă  rude Ă©preuve ces derniers temps), ces petits abris me permettent de repartir le matin avec tout le bastringue sec. Malheureusement, ces abris ne me protègent pas des moustiques et des moucherons qui s’en donnent Ă  cĹ“ur joie, repĂ©rant chaque parcelle non protĂ©gĂ©e de mon corps.

CĂ´tĂ© routes je traverse d’immenses forĂŞts vierges de toute intervention humaine si ce n’est la route que j’emprunte. Je suis les routes cyclistes nationales qui zigzaguent autour des grandes artères mais qui me font pas mal grimper.