Matériel

Après plus de 9000km et 222j de voyage, je peux enfin donner un retour en vous proposant une page qui recense le matériel que j’ai choisi. J’imagine que ça n’apportera pas grand-chose à mes amis proches qui me suivent, mais lorsque je préparais ce voyage, je recherchais sans cesse des retours d’expérience sur le matériel, car la fiabilité est primordiale pour les voyages au long cours. C’est aussi pour vous montrer la totalité de ce que je possède. Ce qui me permet de vivre, de me déplacer, de dormir, de communiquer. Voici mes choix.

Le vélo :

surly long haul trucker equipment detail

  1. Cadre → marque: Surly modèle: Long Haul Trucker (taille 58cm) [lien]
    En acier, c’est LE vélo de voyage par excellence, il a, à maintes reprises, fait preuve de solidité et de confort auprès d’autres voyageurs. C’est une valeur sûre.  Malgré quelques défauts de peintures (je l’avais acheté beige à la base) il a finalement été remplacé par un gris dont la peinture résiste. Merci infiniment à Pierre Noirat le passionné et patient boss du cyclocampeur randobike.ch à Vevey.
  2. Selle → marque: Brooks modèle: B17 imperial [lien]
    En cuir, les selles Brooks sont réputées pour être autant confortables qu’un « canapé », mais avant il faut la former. Ce rodage dure entre 500 et 700km. J’avais acheté cette selle en 2014 et l’avait formée bien avant de partir en Croatie avec mon frère. Ce n’est pas aussi confortable qu’un canapé, mais on s’en approche. C’est de toute façon bien mieux qu’une selle normale. Je recommanderais de ne pas prendre l’imperial mais juste la B17 de base (vu l’état de la mienne, je devrai probablement la remplacer dans les mois qui viennent).
  3. Pneus → marque: Schwalbe modèle: Marathon Plus (taille 26×1.75) [lien]
    Gentes → marque: Ryde modèle: Sputnik [lien]
    C’est le pneu du voyageur, cher, mais extrêmement solide. Pour l’instant (~2200km) aucune crevaison et aucun signe d’usure. Il convient pour la route et les chemins blancs (gravier), mais dans le sable ou la boue il faudra plus de profils. Les valves Schrader (les mêmes que les voitures) sont essentielles, car il est possible de regonfler dans les garages et stations essence. Pour l’instant, je roule principalement sur la route (90%) du coup la largeur et le profil de ce pneu sont parfait pour moi.
  4. Porte-bagage avant marque: Surly modèle: Nice Rack [lien]
    Il est lourd (1.4kg), il est gros, il est large, mais il est extrêmement solide (il supporte 32kg). Recommandé par Maxime de Globevélo, un ami voyageur, je suis extrêmement satisfait de ce monstre. Il supporte en permanence mes deux sacoches avant sur ses barres latérales et me permet de rapidement attacher ma veste de pluie, mon pull, un sac de nourriture ou une réserve d’eau. Le dessus de la bête n’est donc pas chargé en permanence c’est ma réserve. Mon préparateur mécanicien (mon père) l’a arrangé avec un solide tendeur qui reste toujours sur l’engin. Hyper pratique !!!!
  5. Porte-bagage arrière marque: Tubus modèle:  Logo Evo [lien]
    D’une charge utile de 40kg et possédant des longerons plus bas, il me permet de mettre les sacoches arrières plus bas et ainsi de charger le dessus du porte-bagage avec la tente et l’énorme sacoche de selle.
  6. Dérailleur avant marque: Schimano modèle: Deore XT
    Plateaux → marque: Schimano ( petit 26 dents, moyen 36 dents, grand 48 dents)
    3 plateaux (le petit est vraiment nécessaire dans les montées)
    Rien à dire ça fonctionne bien
    Pédales automatiques marque: Schimano modèle: DX PD-M647 [lien]
    Initialement je souhaitais partir avec des chaussures normales et des cale-pieds, mais lors de mon test matériel en Sardaigne, j’ai remarqué que j’étais trop habitué à faire du vélo avec des pédales automatiques, favorisant un mouvement constant et une position adéquate du pied sur la pédale. J’ai donc changé de pédales et j’en suis vraiment satisfait.
    Chaussures Gore-Tex avec système SPD marque: Schimano modèle: SH-MT71 [lien]
    Comme j’ai opté pour des pédales automatiques, je devais trouver des chaussures avec système de clip. Ce modèle est extraordinaire, elles sont très confortables aussi bien pour la marche que pour rouler. Je n’ai ni froid quand il fait froid, ni trop chaud lorsqu’il fait chaud. Elles sèchent très rapidement et semblent robustes. Elles sont aussi assez discrètes et ne ressemblent pas à des chaussures de vélo, ce qui est bien quand je visite les villes. Attention elles taillent très petit, les miennes sont en taille 45 alors que d’habitude je chausse du 43. (changé pour des scarpa normales à 8800km)
  7. Cassette marque: Schimano modèle: SLX Cs hg 80 (11-34) 
    Une cassette de 9 vitesses (c’est plus facile à retrouver/remplacer en dehors de l’Europe) échelonnées de 11 dents à 34 dents, c’est largement suffisant et les écarts entre les vitesses sont très corrects. (changée à 8800km)
    Dérailleur marque: Schimano modèle: XT
    Rien à dire ça fonctionne bien
  8. Freins V-Break marque: Schimano modèle: LX
    Manette de frein  marque: Cane Creek modèle : DROP V
    Je n’ai pas souhaité de freins à disque, à nouveau pour des raisons de réparation/remplacement à l’étranger, mais aussi, car en cas de problèmes, on peut toujours rouler, la roue ne se bloque pas. Par contre ça freine nettement moins bien, principalement lorsqu’il pleut.
    La gomme des cocottes s’est déjà déchirée un peu, j’imagine que je devrai remplacer cette partie dans quelques semaines.
  9. Béquille (pieds) arrière marque: Pletscher modèle: ESGE
    Béquille (pied) avant marque: Tubus modèle: Front kickstand for Lowrider [lien]
    J’avais exigé à Pierre Noirat du magasin spécialisé, le cyclocampeur, que malgré les contres-indications du fabricant du cadre (surly) je souhaitais avoir un moyen de faire tenir le vélo chargé debout sans devoir l’appuyer contre un mur ou un arbre. Pierre a trouvé une solution efficace en ajoutant 2 béquilles à l’avant et à l’arrière. Après plus d’un mois de voyage, je ne pourrais plus me passer de ce confort. Lorsque je croise d’autres cyclo-voyageurs, je remarque qu’ils sont tous empruntés pour faire tenir leur bécane debout. Je suis conscient que ces tiges en métal alourdissent le vélo, mais c’est tellement pratique.
  10. Bidon pour combustible marque: Primus modèle: 0.6litre
    Non, cette gourde rouge n’est pas un réservoir pour le moteur du vélo. Non, le vélo n’a pas de moteur. Cette bouteille de combustible est une réserve pour mon réchaud. Pour l’instant je ne l’ai pas utilisé, car j’arrive à trouver des bonbonnes de butane/propane plus propres que les autres combustibles, mais si par la suite je ne trouvais pas de recharge de gaz, je peux chauffer mes repas avec n’importe quel liquide inflammable.
  11. Garde-boue avant  marque: Fait-maison modèle: (déposé ®Gilles Caillet ©2015) ;))
    Monté le jour avant le départ à mon insu, ce mini bout de plastique s’avère très utile lorsque le bitume est humide. Merci au mécano-bricoleur.
  12. Cadenas marque: Abus modèle: Bordo Combo 6100 Folding Bike Lock 75 cm white [lien]
    Un bon gros cadenas, bien lourd, mais très dissuasif, la bestiole ajoute 1kg au vélo, mais c’est rassurant de savoir mon fidèle destrier protégé de manière efficace. J’ai pris un cadenas à code pour éviter de chercher, de perdre ou de casser les clefs. Par contre certaines fois j’oublie de changer le code après verrouillage ;(. N’ayant pas de garde-boue arrière, il est très sollicité aux intempéries et il faut lui mettre une à deux gouttes de lubrifiant tous les 15 jours. (/!\ ne prenez pas le modèle en plastique, car trop facile à scier, percer)
     
  13. Sac de selle → marque: Shift modèle: XL Shift Superporter
    Cette énorme sacoche de selle peut contenir plus de 12l. Elle est très pratique, car facilement accessible. Généralement je ne la démonte pas et elle reste fixée au vélo. Elle contient pneu, chambres à air, chaine de rechange ainsi que la mini pompe. J’y stocke aussi des petites choses vers l’arrière (fil et pincettes pour les habits, coupe-vent), quelques fois un peu de nourriture. Très pratique, un élastique sur le dessus permet de rapidement y attacher un vêtement. Malheureusement, ces sacoches fabriquées à l’époque par le cyclocampeur ne sont plus disponibles, par contre il existe un modèle chez Apidura qui ressemble beaucoup à celui-ci.
  14. Tente marque: Hilleberg modèle: Anjan 2 [lien] MSR Hubba NX [lien] (l’autre était trop grande et pas autoportante)
    Tapis de sol marque: Hilleberg modèle: Anjan 2 Footprint [lien homemade avec une bache
    Sardines marque: Coghlan modèle: Ultralight Tent Stakes [lien]
    Marteau marque: Coghlan modèle: Mallet with Hook [lien]
  15. Éléments pour la sécurité :
    Un réflecteur orange qui dissuade les voitures, camions et motos de me dépasser trop prêt, ça arrive quand même de temps en temps, mais comme mon mécanicien avait lu quelque part, cet élément bouge et est donc très visible, de plus les conducteurs ont peur de rayer leur véhicule alors ils s’éloignent. Mes amis cyclistes fribourgeois d’hop-hop-hop appellent cela « l’anti-cons »
    Un gilet de sécurité jaune la tente étant verte (pour être discret la nuit en camping sauvage) j’ajoute un gilet réfléchissant jaune par dessus pour être plus visible
    Un rétroviseur bombé. Fixé au cintre du vélo, il me permet de voir avant de m’engager sur une présélection et de contrôler l’arrivée d’un camion ou d’un tracteur.
  16. Lampe arrière led  marque : Fait-maison : déposé ®Gilles Caillet & mica ©2015) ;))
    Il s’agit d’une led fixée dans le boitier d’une ancienne lampe de poche que nous avons bricolée avec mon mécanicien. Cette lampe est constamment allumée de jour comme de nuit (je ne roule pas la nuit). Elle est alimentée par une dynamo se trouvant dans le moyeu de la roue avant.
  17. Autosuffisance électrique :
    En roulant (>13kmh), mon vélo produit de l’électricité. Il est équipé d’une dynamo Son28 dans le moyeu de la roue avant. Cette dynamo envoie du courant alternatif au boitier redresseur et stabilisateur E-werk Bush & Muller. Par souci de sécurité et d’étanchéité, j’ai protégé ce précieux boitier dans un manchon de tuyau électrique. Ce boitier me permet de recharger une grosse batterie tampon qui recharge mes téléphones et GPS en plus de fournir quelques watts à la lampe arrière.

Les sacoches

  • sacoches-ortlieb-sport-packer-plus-ql21
    Sacoches avant
    : Ortlieb Sport-Packer Plus
    Elles sont très pratiques, car elles s’ouvrent et se ferment plus rapidement que les roller, j’accède ainsi facilement aux habits rangés dedans. Par contre, les ronces ont déjà attaqué ces sacoches et de petits trous sont perceptibles sur la sacoche gauche ;(
    À l’avant-droite (du plus profond au moins profond)

      • Divers câbles de réserve + hdd externe
      • Pharmacie
      • Short cycliste Rechange
      • T-shirt cycliste Rechange (mérino)
      • Vest coupe-vent Gore BIKE wear Rouge
      • Pull vélo bleu polaire
      • Pantalon de pluie : Arcteryx Alpha SL Rouge taille L
      • Veste de pluie (GoreTex) : Arcteryx Theta AR Buckeye taille L


    À l’avant gauche
    (du plus profond au moins profond)

      • Filtre à eau katadyn
      • Trousse d’hygiène (tondeuse, coupe-ongle, ciseaux, etc)
      • Jambes pantalon convertible The NorthFace
      • Sac en jute
      • Filet pour habits sales
      • Jogging
      • Short pantalon convertible The NorthFace
      • T-shirt- noir normal #wherethehellisbadbonn
      • T-shirt (normal) merino
      • T-shirt noir (sous-couche merino)
      • Filet  3 caleçons / 4 paires de chaussettes le tout en laine de mérino
      • Linge micro fibres
      • Trousse de toilette
  • sacoches-ortlieb back roller plus ql21
    Sacoches arrière :
    Ortlieb Back roller plus
    Pour l’instant ces sacoches semblent bien solides et d’une très grande capacité (20l chacune). Je n’ai pas emporté les sangles comme sur l’image.
    À l’arrière-droite (du plus profond au moins profond)

    À l’arrière gauche (du plus profond au moins profond)

    • Affaires d’hiver sac jaune 5L sealLine
      – Gants Ski
      – Sur chaussures Chaussons thermique
      – Chaussettes longues teko
      – Calçon long icebreaker 260
      – 1 pull normal (soir)
      – Bonnet mérinos Arc’teryx
      – Gants long hiver mérinos icebreaker
      – Caleçon de bain
    • Trousse de cuisine
      Réchaud primus omnifuel ,
      – éplucheur
      – couteau cuisine Wenger
      cuillère fourchette  spork en titane,
      – briquet
      – Coupe-vent en alu pour entourer le réchaud
    • Casserole 1.8l avec couvercle et assiette, une mini poêle en alu
    • Cafetière italienne (mini ;( )
    • épices dans des boites de tic-tac entourées de plein d’élastiques
    • Huile
    • Planche à découper
  • Extension de sacoches arrière :
    à droite : des outils, beaucoup d’outils
    à gauche : des livres et des petites choses dont j’ai besoin assez souvent
  • Sacoche de guidon : Ortlieb Ultimate 6 M Pro
    écouteurs
    buff (tour de cou merino)
    porte-carte
    carte
    point-it
    verres lunettes + piles rechargeables
    clefs
    câble réserves e-werk + iphone
    Crème solaire
    GPS garmin 64s
    Désinfectant mains
    anti-chien
    multitool
    portemonnaie
    lunette de soleil ray ban
    téléphone 1
    dentifrice
    brosse à dent
    Batterie Lemonjuice

Voilà ce que ça donne en tout
Equipement pour un voyage à vélo

 

Et voilà ce que ça donne une fois chargé :
surly long haul trucker fully loaded

Combien ça coûte tous ces trucs ?

Il est clair que lorsque l’on décide que sa maison est mobile et propulsée par les mollets et les cuisses qu’il faut judicieusement choisir ce que l’on tire. Et les grammes et la fiabilité se payent et parfois très cher. Le vélo, la tente, le sac de couchage, la veste de pluie, les sacoches et le réchaud constituent une grande partie du budget matériel. Le reste des trucs sont moins chers, mais ça fait vite aussi quelques milliers de francs. Bon comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai vendu ma voiture, et diverses choses appartenant à mon ancien confort pour m’acheter ce matériel.

Et durant le voyage tu dépenses combien ? Actuellement moins de 30€ par jours. Je vous laisse consulter cet article [en] qui synthétise les dépenses plusieurs globe trotteurs dont les voyages doivent être plus long que 10’000km

Pis t’as acheté ça où ?

Une grande partie du matériel vient du magasin le cyclocampeur à Vevey, judicieusement et efficacement conseillé par Pierre, un spécialiste des voyages à vélo.
Une autre partie (vêtements gore-tex et mérino, sac de couchage, sacs de rangements étanches) vient du magasin Bugaboo à Fribourg dans lequel j’ai aussi trouvé de précieux conseils et un service de qualité.
Les fantastiques chaussures, les pédales et les extensions de sacoches viennent du magasin Cycle Tesag à Corcelles-près-Payerne. Là aussi de très bon conseil pour au final avoir du matériel de qualité.
Quelques habits et petits matériels de camping viennent du magasin Transa à Berne, les conseils sont nettement moins bons que dans les petits commerces susmentionnés)
Avec la baisse de l’€, j’ai quand même acheté quelques trucs sur Amazon et sur un site internet spécialisé pour les tentes en France. Là, il faut vraiment savoir le modèle exact que l’on veut et les retours par voie poste et les frais de livraisons ou taxes des douanes (pour les Suisses) peuvent être aussi source d’ennui et de mauvaise surprise. Je remercie au passage mes amis français Martial et Nordine pour le service de livraison. ;)